1 photographe en 10 questions

Pendant cette période estivale, beaucoup d’entre vous sont en vacances et profitent de ces beaux jours pour flâner et photographier. Après quinze jours d’absence, je vous propose de découvrir un photographe breton à nouveau un jeudi. Je sais, ça devient régulier de publier le jeudi mais là je n’ai pas le choix vu que vendredi, samedi et dimanche, je serai en train de photographier le festival Cabourg Mon Amour.

L’invité de la semaine est un touche à tout talentueux, de l’argentique au numérique, qu’importe le flacon pourvu qu’il ait l’ivresse du bon cliché ! Il enchaine les reportages photo de voile, d’architecture, portrait et j’en passe. Le plus simple est de laisser Jimmy Bonnal se présenter de lui-même, bonne lecture !

– Comment es-tu venu à la photo ?

Je suis venu à la photo par le biais de mon Père, lui-même photographe dans les années 70. A la maison, depuis que je suis en âge de marcher, j’ai toujours eu un appareil photo entre les mains.

– Couleur ou N&B ?

Les deux. Néanmoins je préfère le noir et blanc, car contrairement à la couleur, je suis équipé pour faire des tirages. J’ai la chance d’avoir du matériel de labo n&b.

– Péloche ou CF ?

Cela dépend. Pour mes commandes et photos familiales CF ainsi que SD ainsi mais il m’arrive aussi de réaliser des portraits en argentique pour des commandes et des photos familiales 😉 Il n’y a pas de règles. Néanmoins les dernières séries et projets sur lesquelles je travaille, c’est exclusivement avec de la péloche et du polaroid. Par contre en carte mémoire c’est exclusivement Sandisk pour leur fiabilité 😉

– APS-C ou Full Frame ? (Kodak ou Ilford si tu bosses en argentique)

Les deux mon capitaine. Tout comme les péloches. Néanmoins j’ai une préférence pour les Kodak Portra et Tri-x. Je me sert aussi parfois d’Ilford pour certains projets.

– Focale fixe ou Zoom ?

Cela dépend aussi du type de projet ou commande que je réalise. Même si j’aime travailler “léger”.

– Une couleur, jaune, rouge ou bleu ?

Rouge pour le numérique…… et pour l’argentique un peu de tout… même du jaune 😉

– Pro ou amateur ?

J’ai le statut d’auteur depuis 2005. Pro donc…. mais passionné avant tout.

– Studio ou lumière du jour ?

Les deux. Je n’ai pas de règles. Par exemple, Il m’arrive de photographier des personnes en lumière naturelle et des bateaux en studio. Ce qui est assez paradoxale en soi.

– Quel style photo te caractérise le mieux ?

Pour être sincère même si j’ai une petite idée….. je ne sais pas.  J’ai longtemps été “catalogué” photographe de voile…. même si à côté je réalise des sujets qui n’ont rien à voir avec le milieu maritime. Récemment par exemple j’ai suivi un pèlerinage chrétien… J’ai aussi couvert des manif, réalisé des pochettes de disque (pour le groupe Tzardas notamment), couvert des festivals, fait de l’architecture d’ailleurs je travaille pour des agences immobilières… Bref je dirais que je n’ai pas de type de photos en particuliers. Néanmoins mes projets personnels voir certaines commandes sont réalisés avec des appareils photo “cheap” j’aime beaucoup le mouvement “Foto Povera”. Et je m’inscris dans cette lignée. Je dirais qu’actuellement la photo “cheap” me caractérise pas mal.

– Des projets ?

 Ma série Ghost (http://jbonnal.fr/index.php?/travaux-recents/ghost/), toujours en cours et que je pense finaliser cet hiver. J’ai toujours beaucoup de projets en tête… mais le temps me manque et la réalisation d’un projet en prends beaucoup. L’année dernière je n’ai pas pu achever un projet sur lequel j’ai travaillé durant trois années dans le milieu de la course au large. Ce projet qui m’a pris beaucoup de temps, d’énergie et d’argent a complètement modifié ma vision des choses. Pour moi l’humain et les relations humaines ont beaucoup d’importances dans mes projets. J’ai du mal à imaginer un projet où je ne raconterais pas l’histoire d’une personne ou d’un groupe de personne. C’est dur de repartir sur de nouveaux projets après l’expérience que j’ai vécu et qui m’a permis de rencontrer des gens exceptionnels. Si tout va bien j’espère démarrer un nouveau projet début 2013 sur l’identité et le souvenir.

– Portrait de Loick Peyron –

“Une belle rencontre tout simplement et aussi parce que les portraits c’est ce qui m’occupe principalement. Dans ce cas là c’est du numérique, mais il m’arrive d’utiliser du moyen-format argentique comme du Polaroid dans le cadre de commande. Pour l’anecdote lors de la  dernière transat Jacques Vabre j’ai utilisé en autres un Polaroid pour le dossier de presse d’un coureur.”

– L’île d’Yeu –

“Illustration réalisée au Holga  dans le cadre d’un reportage pour un magazine de voiles. Ces derniers temps c’est un des appareils photo que j’utilise le plus. Il caractérise bien mes travaux actuels. Pour l’anecdote et les adeptes de la technique, la photo n’a pas été retouchée. La photo a été prise entre 2 averses.”

Voilà, je remercie Jimmy d’avoir accepté cette interview et d’y avoir répondu pendant une période assez chargée pour lui. Jimmy n’est plus sur Twitter mais vous pourrez le retrouver sur Facebook et découvrir son travail sur Flickr ou sur photoshelter en plus de son site (lien dans l’intro).

10 notes + Add comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.