1 photographe en 10 questions

Pour la petite histoire, je connais ou je lis régulièrement sur Twitter tous ceux que j’interviewe. Pour cette fois, l’invité de la semaine a voulu jouer en prétextant de n’avoir jamais été interviewé ! Alors attention, je tiens à préciser qu’il n’a rien réclamé du tout et que c’était plus sur le ton d’une plaisanterie qu’une vraie demande. Mais comme j’étais d’esprit taquin ce jour-là, je suis entré dans son jeu en lui proposant cette fameuse interview. Surpris, il accepta volontiers. Je tiens à vous présenter Yael Paris, qui passe pas mal de son temps dans les salles de concerts à photographier les groupes mais qui sait réaliser de jolis portraits. Bonne lecture !

Comment es-tu venu à la photo ?

J’ai toujours eu un goût pour l’image, inculqué à base de BD belge et de comics US qui traînaient à la maison. J’ai beaucoup dessiné étant adolescent mais faute d’entrainement – les études, le boulot, etc…-  j’ai perdu la main. La photo est devenu une autre façon de créer des images. Je me suis lancé à l’occasion de voyages à l’étranger en mode touriste. Ce n’était pas très brillant mais ça m’a amener à voir le monde différemment, à chercher les angles et à analyser la lumière.

Couleur ou N&B ?

Couleur, j’ai énormément de mal à voir en noir et blanc. Parfois il s’impose car la scène est monochromatique mais ça fait parti des choses que je dois travailler pour étendre mon vocabulaire photographique.

Péloche ou CF ?

CF. J’ai commencé mon parcours photo en argentique mais je n’ai jamais plongé dans la chimie. Le numérique me permet un contrôle total de la chaîne ce que j’apprécie énormément. Toutefois un retour à l’argentique n’est pas exclu pour peu que je me mette à développer mes films.

APS-C ou Full Frame ?

APS-C par défaut, le Full Frame étant hors budget lors de l’acquisition de mon dernier appareil. Le retour au format 24×36 est possible selon l’évolution du marché et/ou de mes finances.

Focale fixe ou Zoom ?

J’ai les deux dans mon sac. J’utilise principalement des focales fixes pour le portrait pour les ouvertures plus grande et le piqué de l’image et zoom pour le reportage où le manque de mobilité est plus contraignante..

Une couleur,  jaune, rouge ou bleu ?

Rouge, j’ai commencé la photo avec Canon. Par habitude et pour conserver certains objectifs je suis resté fidèle.

Pro ou amateur ?

Amateur, j’ai fait quelques ventes de photos de concerts. Je viens d’opter pour le régime d’auteur photographe pour être en règle mais les revenus sont marginaux, pas de quoi m’acheter un boîtier full frame pour l’instant!

Studio ou lumière du jour ?

J’apprécie le contrôle de la lumière donc même en extérieur j’emploie souvent un flash et en intérieur l’utilisation de flashes a complètement changé ma façon de faire de la photo.

Quel style photo te caractérise le mieux ?

Depuis 2 ans, l‘essentiel de ma production concerne les photos de concerts. Après avoir été spectateur de nombreuses années, j’ai découvert pas le biais d’un ami Arno Paul que les accréditations n’étaient pas exclusivement – loin de là même – réservées aux professionnels. J’ai tenté ma chance et depuis je sillonne les clubs de la région. J’aimerai avoir accès à de plus grandes scènes malheureusement il n’y a pas de la place pour tout le monde.

Des projets ?

Plein, mais je vois trop grand et en grand procrastinateur j’ai du mal à passer à la réalisation.
Je travaille sur une série pour un projet avec mes camarades du collectif [collimateurs]
En bon “control freak”, j’adore les mises en scène et les images complexes. Mon modèle en la matière est Gregory Crewdson. Je suis à des années lumières de son travail mais c’est quelque chose qui me fascine et vers lequel j’aimerais tendre.
Pour l’instant je me considère en phase d’apprentissage pour le portrait, c’est une discipline très intéressante car la relation qui s’établit entre le modèle et le photographe est aussi sinon plus importante que la technique photo.

© Yael Paris – Rob Oswald de Karma to Burn

© Yael Paris – No One is Innocent

Je remercie Yael d’avoir accepté cette interview et vous pouvez découvrir le reste de son travail en cliquant ICI 

2 notes + Add comment
  • Julien B

    on 29 juin 2012  10 10 01 06016

    Un ami m'a montré le livre de Gregory Crewdson et je suis d'accord avec toi, ses photos sont magnifiques. Après il faut voir les setups et plans d'éclairages, construction de décors... on se rapproche de Lachapelle et de la photographie "Hollywoodienne"... En tout cas très sympa cette petite interview !

  • La Molte

    on 29 juin 2012  15 03 58 06586

    Cooooooooool ! (mon meilleur commentaire depuis 2004).

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.