La grande marée du siècle à Binic

La grande marée du siècle à Binic

Photographies noir et blanc

Ce week-end c’était la fameuse grande marée du siècle avec un coefficient de 119. Ayant loupé l’éclipse du vendredi faute de temps clément et dégagé, je me suis vengé sur cette grande marée en réalisant un petit reportage noir et blanc…

Les pêcheurs à pieds du côté de l'îlot St-Michel

Pour commencer, nous prenons la direction de l’îlot Saint-Michel afin de profiter du lieu. Nous ne sommes pas les seuls et il y a un grand nombre de pêcheurs à pied au beau milieu des promeneurs. Je profite du moment et de cette ambiance  pour faire quelques photos.

Paysage marin

moules sauvages

grande maree grande maree

Les gens font le tour de la chapelle, la S.N.S.M. surveille à ce que personne ne reste coincé sur le rocher car la marée commence à monter. Seul un vieux pêcheur à pied reste à gratter la roche pendant que tout le monde regagne la rive.

l'îlot Saint-Michel

Tout le monde regagne la rive

La mer monte, nous trempons nos bottes plutôt que nos chaussures car, vous le gardez pour vous, nous nous sommes déjà fait avoir par la montée des eaux plus que rapide de ce lieu. Grâce au vent, j’entends au loin un sonneur et je me dis qu’il serait dommage de ne pas faire une ou deux photos. C’est assez rare d’en avoir un en train de jouer sur la plage.

Les bottes étaient de sortie

L'eau monte

Le sonneur sur la plage

Le temps passe, direction Binic afin de profiter de ce coefficient exceptionnel de 119 pour voir la digue et les quais inondés. Nous arrivons avant la foule et c’est bien simple, c’est la toute première fois que je vois autant de monde là-bas !

Binic n'est pas encore sous l'eau

la foule attend que ça tape

la mer commence à se lever

Certains sont déçus car faute de vent, les vagues ne viennent pas taper contre la digue malgré quelques passages humides qui font malgré tout la joie de quelques uns et le malheur de ceux passant sans le savoir au même moment. Pendant ce temps, les quais commencent à disparaître sous les flots.

Les gens attendent que ça tape contre la digue

Les quais sont sous l'eau

Gare à ceux qui ne sont pas en bottes !

Certains n’ayant pas anticipés, se retrouvent les pieds mouillés plus vite qu’il ne le pensent. D’ailleurs c’est avec un petit sourire que je les contemple en train de ronchonner.

les quais inondés

Tenue de circonstance

La nuit tombe, nous arrivons au plus haut de la marée au point de se dire qu’elle l’est tout autant au niveau humaine. Les rues sont plus que bondées, on circule très mal, chacun veut sa photo souvenir sur la passerelle. Une chose est sûre, tout le monde garde le sourire en profitant au maximum et c’est bien là le principal.

Binic sous les eaux

la passerelle à fleur d'eau

La photo souvenir pour dire qu'on y était.

La marée était aussi humaine.

Le spectacle est vraiment sympathique, je sens que je reviendrai sur Binic un jour de tempête car ça doit être assez impressionnant à voir. Le rendez-vous est pris dans 18 ans pour la prochaine grande marée.

10 notes + Add comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.