Lamera Cup – Acte 3

Lamera Cup à Pau Arnos

Reportage photo de la troisième manche de Lamera

Le 15 et 16 juin dernier s’est déroulé la troisième manche de la Lamera Cup sur le circuit de Pau Arnos. Une fois n’est pas coutume car nous avons eu un soleil de plomb tout le week-end pour notre plus grand plaisir. Je peux vous assurer que cette manche a été mouvementé et la bataille entre les équipages bien rude…

Lamera, soleil et chaleur, la totale pour ce week-end de course...

Lamera, soleil et chaleur, la totale pour ce week-end de course…

Vendredi 16h30 et après un interminable trajet en train, me voici de retour sur le circuit de Pau Arnos. La différence de température par rapport à ma Bretagne me fait comprendre de suite que le week-end va être chaud et je ne vais pas m’en plaindre ! Il faut savoir qu’en Lamera Cup, la pluie s’invite très souvent donc imaginez une manche entièrement sous le soleil, du quasiment jamais vu !! D’ailleurs on en rigole tous dans les stands et on entend : “Les pilotes ne sont pas habitués à rouler sous le soleil, qu’est-ce que ça va donner ??” ou “prendre les virages avec du grip et sans pluie, comment on fait déjà ?”. Bref tout ça pour dire que tout le monde est vraiment heureux qu’il fasse beau.Je fais le tour des paddocks pour dire bonjour aux mécanos et aux équipes déjà présentes puis je file voir la piste. Ahhh ce circuit de Pau Arnos, je l’adore. C’est de loin mon préféré, il est très varié, il n’y a pas de temps mort et en plus il est vallonné. Du bonheur absolu !
Nous filons à l’hôtel pour une soirée tranquille entre pilotes et gentlemen drivers. Tout ce petit monde se prépare à un week-end de course qui sera pour une fois partagé avec une autre catégorie de voiture. Et oui il y aura aussi une manche de Caterham, ça tombe bien, j’adore cette voiture et puis ça permettra de faire un break.

Dernière vérification avant de rouler...

Dernière vérification avant de rouler…

... c'est parti pour les essais...

… et c’est parti pour les essais…

Samedi matin, tous les pilotes se retrouvent au briefing avant d’entamer les essais libres. La chaleur s’installe, il va faire très chaud et ça promet d’être une belle journée. Après quelques photos du briefing, je file dans les paddocks pour réaliser quelques photos d’ambiance que vous avez sûrement vu grâce au diaporama que j’ai publié la semaine dernière. C’est parti, les premiers tours de roues s’enchainent, les pilotes prennent leurs marques entre-temps on me présente Thierry Soave, journaliste de Question Auto, qui vient faire un article en tant que pilote. Il roulera avec Wilfried Merafina, le concepteur des Lamera. La course sera épicée car ces deux personnages ne sont pas des manches au volant d’une voiture et ils nous le prouveront amplement pendant tout le week-end !

...Manu Orgeval dans la droite resserrée...

…Manu Orgeval dans la droite resserrée…

...Jean-Yves Perrissel en bas de la longue droite en descente...

…Jean-Yves Perrissel en bas de la longue droite en descente…

...les filles goûtent aux joies de la piste pour leur plus grand plaisir...

…les filles goûtent aux joies de la piste pour leur plus grand plaisir…

La journée passe, j’ai chaud et ça commence à devenir difficile de rester sous le soleil sans se mettre à l’ombre. Manque de bol, l’ombre est extrêmement rare sur un circuit ! Tant pis je retourne dans les stands, j’ai assez de photos de roulage pour aujourd’hui et j’ai pu prendre mes repères au niveau de la lumière pour la course de demain. Je profite du reste de la journée pour photographier dans les stands et de transférer les vues puis de regarder une course de Caterham. C’est impressionnant à voir tellement ils sont nombreux à rouler et qu’ils se collent tous les uns aux autres.

...les Caterham en action, ça va vite, très vite...

…les Caterham en action, ça va vite, très vite…

...et pendant que certains roulent...

…une catégorie à voir…

C’est une très belle catégorie à voir rouler. Déjà ça fait une pause et me permet de shooter nos pilotes de manières plus tranquille, voir trop pour un équipage dont je tairais le nom qui avait parié de poser le fondement à l’air lors de la seconde manche à Nogaro. Bravo les gars, le pari est amplement réussi et la photo dans la boite !! La journée se termine, mais certains mécanos vont avoir une sacrée nuit de boulot suite au beau crash de la voiture N°1. Enfin plus de peur que de mal, la voiture sera belle et bien prête le lendemain pour la course et c’est le principal !

Dimanche matin 8h30, la journée sera plus chaude que la veille alors je profite de la matinée pour faire un maximum de photo sur le circuit pour ne pas rôtir. Les équipages sont prêts, je réalise les quelques photos de tous avec leur voiture et direction la mise en grille dont je ferai l’impasse pour ne pas louper le premier passage des voitures depuis un emplacement qui me permet de les avoir sur deux ou trois zones différentes. Le départ est lancé et tout de suite le ton est donné entre la voiture n°16 et la N°2 mais le reste de la troupe suit de près avec la N°20 d’Overdrive puis les trois voitures du team Orhès.

On prend la pose du côté de CM France...

On prend la pose du côté de CM France…

...une photo de la mise en grille au 300mm...

…une photo de la mise en grille au 300mm…

...le départ est donnée !!...

…le départ est donné !!…

...tout le monde se suit en bas le la descente...

…la bataille entre la 16 et la 2 fait rage et tout le monde suit en bas de la descente…

...On se bat aussi dès les premiers tours pour la 3ème place...

…On se bat aussi dès les premiers tours pour la 3ème place…

Cette manche de 8 heures non stop va laisser des traces, les voitures résistent tout de même à la chaleur, les pilotes eux sont dans un sauna avec plus de 50°C à bord des voitures. Au fur et à mesure des tours, la voiture N°16 de CM France prend de l’avance et restera en tête jusqu’au bout, la N°20 d’Overdrive, seconde, fait tout pour le rester mais qui va hélas connaître un accrochage sévère avec la voiture N°9 en finissant toutes les deux dans le rail de sécurité. Résultat, ces deux voitures ne repartiront pas et feront le bonheur de l’équipage de la N°6 Orhès Sam qui récupère d’office la seconde place. Le classement ne bougera plus jusqu’au drapeau à damier, la voiture N°1 du team Orhès Doc Machine revient de loin après son crash de la veille et complétera le podium.

...Wilfried sur deux roues...

…Wilfried sur deux roues…

...La N°6 se bat pour rester devant...

…La N°6 se bat pour rester devant…

...la fameuse grande descente rapide...

…la fameuse grande descente rapide…

...La N°17 des Gentlemen drivers finira sur le podium...

…La N°17 des Gentlemen drivers finira sur le podium…

...Olivier Pernaut qui me salue après un drift de toute beauté en sortie de chicane...

…Olivier Pernaut qui me salue après un drift de toute beauté en sortie de chicane…

...Une partie du circuit vallonné de Pau Arnos...

…Une partie du circuit vallonné de Pau Arnos…

...La bataille continue dans la chicane...

…La bataille continue dans la chicane…

...La 24 terminera seconde des Gentlemen drivers...

…La 24 terminera seconde des Gentlemen drivers…

...Olivier Abadie dans la Lamera N°1...

…Olivier Abadie dans la Lamera N°1…

...la N°9 qui ne finira pas la course...

…la N°9 qui ne finira pas la course…

...la N°20 non plus d'ailleurs...

…la N°20 non plus d’ailleurs…

Du côté des Gentlemen drivers, une fois de plus, c’est l’équipage de la N°25 de Tech-Drive qui finira en tête, suivi de la N°24 et de la N°17. La journée s’achève sur un podium bien arrosé au champagne, tout le monde se félicite et profite de la chaleur de fin d’après-midi. Il est temps de dire au revoir et retourner à l’hôtel. 22H00 mon train est à l’heure, il ne reste plus qu’à patienter 13h30 avant de pouvoir rentrer au bercail.

...La N°16 gagne suivi de la N°25 qui remporte la catégorie Gentlemen Drivers...

…La N°16 gagne suivi de la N°25 qui remporte la catégorie Gentlemen Drivers…

...on se félicite de la seconde place chez Orhès Sam...

…on se félicite de la seconde place chez Orhès Sam…

...le podium des gentlemen drivers...

…le podium des gentlemen drivers…

...et celui de la catégorie élite...

…et celui de la catégorie élite…

...après son crash de la veille, Samuel fête sa troisième place...

…après son crash de la veille, Samuel fête sa troisième place…

...on prend la pose avec les trophées, les mécanos et les pilotes chez CM France...

…on prend la pose avec les trophées, les mécanos et les pilotes chez CM France…

...On fait la même du côté de Tech-Drive...

…On fait la même du côté de Tech-Drive…

Je vous donne rendez-vous le week-end du 14 juillet pour la quatrième manche de la Lamera Cup le circuit du Castellet. A très bientôt pour la suite des aventures !

 

0 notes + Add comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.