Lamera Cup – Acte 5

Lamera Cup – 5ème manche

Reportage photo sur le circuit de Val de Vienne

Après une pause estivale qui ne m’a pas permis de publier d’article sur la 4ème manche de la Lamera Cup au Castellet, me voici de retour avec celui de la 5ème manche qui s’est déroulé le 07 et 08 septembre dernier sur le circuit de Val de Vienne (Le Vigeant -86). Une fois de plus, les pilotes se sont affrontés sur un tracé plat de 3,7 km perdu en pleine campagne (à se demander ce qu’il fait là) mais avec des virages aux noms qui annoncent la couleur comme le “trop tard” ou encore le fameux “trop vite”. D’ailleurs certains pilotes auront joué sur les mots…

soleil couchant sur le circuit

Vendredi, survol du circuit :
Direction le circuit de Val de Vienne mais en faisant un crochet par Angoulême. Et oui Jean-Jacques, un des pilotes des fameux Docs Machine, m’a invité à survoler le circuit en avion. Évidemment en recevant un mail quelques jours auparavant, je ne peux vraiment pas refuser l’invitation et ça me permettra surtout de réaliser quelques photos vu du ciel ! Je retrouve donc Jean-Jacques puis direction l’aérodrome. Arrivés sur place, Guillaume nous attend car lui aussi est de la partie. C’est à ce moment précis que je percute et comprends que J.J. sera le pilote, une sacrée surprise ! Si il pilote le Piper comme la Lamera, ça promet d’être sportif mais connaissant le personnage, ça ne peut être que bien. Nous montons à bord du Piper et c’est parti pour le décollage. Forcément en avion les distances paraissent vachement réduites et nous arrivons rapidement au-dessus du circuit. Il y a un peu de vent ce que rend ma tâche de photographe un peu folklorique. Ça secoue un peu alors je galère mais je m’en sors pas trop mal. Heureusement, je ramènerai quelques clichés de cette sortie très sympathique.
Une fois de retour sur le tarmac, je remercie Jean-Jacques que je retrouverai le lendemain sur le circuit et en attendant, direction Le Vigeant. C’est dingue comme c’est d’un coup bien plus long en voiture ! Il faut dire que ce circuit est totalement paumé au milieu de rien. Bref me voici enfin sur place pour retrouver toute l’équipe de TTM Compétition. Il se fait tard, l’équipe de In The Garden arrive, elle sera composée cette fois-ci de Patrice (le super boss) et de Juliette (la très souriante et dynamique cadreuse). Nous prenons un petit plateau repas et nous partons découvrir la roulotte pour le week-end. Et oui une roulotte, c’est amusant et pile en adéquation avec l’environnement du circuit. Il ne me manquait que le ukulélé pour que ce soit parfait !  Allez une bonne nuit fera du bien…

jean-jacques prend la pose

le circuit vu du ciel

Samedi, journée essais libres et séance qualificative :
Tout le monde se retrouve dès 8h30 pour le briefing et les premiers tours de roues. Pour commencer, il y a moins de voitures engagées mais ça arrive selon les manches.  Pas grave, il reste de quoi photographier une belle manche.
9h00, c’est parti pour les essais libres. Tout les pilotes prennent connaissance du circuit. J’avoue qu’il n’est pas mon préféré, moi qui préfère de loin les circuits vallonnés. Ici le tracé est plat mais il a finalement ses pièges. D’ailleurs les premières frayeurs ne tardent pas, il est 10h et deux voitures finiront dans le décor. Ça commence bien mais les super mécanos répareront rapidement et les équipages reprendront le volant (ouf !!) pour s’habituer et améliorer leurs temps de passage.

Lamera

pause photo chez cm france

la découverte de la lamera

sceance decouverte chez orhes

un mécano en action

Lamera

un dernier briefing
Les essais libres laissent place aux qualifications. Forcément ça va plus vite, les pilotes prennent un peu plus de risque pour se classer devant. Au bout d’une heure, on retrouve les mêmes aux avant-postes. Les pilotes rentrent et pendant ce temps, à nous le circuit pour réaliser un travelling vidéo et bien sûr photos d’une lamera en action. C’est juste génial à faire, ce n’est pas simple au départ mais je fini par trouver mes repères et surtout la bonne position car étant à moitié dehors, je shoote le circuit dans le dos donc impossible d’anticiper les virages sans me faire promener. Je décide de bien me caler et de shooter au 20-35 vu que Wilfried Merafina qui pilote la lamera est comme à son habitude, très généreux dans sa conduite ! Après quelques tours, on décide de s’arrêter. Je regarde rapidement le résultat et je suis assez content, certaines photos devraient bien rendre.

Juliette sous la pluie

seance qualificative

etc racing dans les stands

travelling avec wilfried

poursuite avec wilfried
De retour à la roulotte, une bonne douche puis je retrouve Jean-Jacques avec tout le team Orhès pour la soirée. Il se fait tard, la soirée était chouette et je rentre retrouver la roulotte histoire d’être en forme pour la course du lendemain.

Dimanche, 8h de course :
Réveil tôt comme la veille puis direction le circuit pour un petit déjeuner d’avant course. Tout le monde prend quelques forces avant d’affronter l’asphalte.
La mise en grille est annoncée, les pilotes se placent selon le classement de la veille. Je shoote tout ça rapidement et je me dirige rapidement, en compagnie de Juliette, au bout de la ligne droite de départ pour attendre les pilotes prêts à en découdre dès les premiers tours. Je peux vous dire que ça attaque sévèrement comme à chaque fois, les 3,4 premiers tours sont importants et les pilotes le savent ! La course se déroule finalement à merveille, il y aura quelques accrochages et quelques pannes mécaniques pour les leaders mais dans l’ensemble ça roule plutôt bien. Photographiquement parlant, le circuit vu de l’extérieur ne me plaisait absolument pas la veille, je commençais à m’inquiéter du rendu mais une fois à l’intérieur, ça change la donne et j’enchaîne les photos avec soulagement. Je regrette juste de pas avoir un 400mm (futur achat ??) qui aurait été vraiment approprié mais comme à chaque fois, je fais avec ce que j’ai et je m’en sors toujours très bien !

la pause photo avant la course

maxime a fond sur sebastien patoche

herve se la joue cool chez cm france

les mecanos prennent la pose

philippe se prepare

mise en grille

toujour top la lamera
Une fois le tour du circuit fait à pied, nous retournons dans les paddocks pour quelques vues d’ambiances et pour les changements de pilotes. Ça me plait toujours autant à faire même si je ne me suis moins lâché cette fois-ci. Par contre la passerelle du podium qui passe au-dessus de la ligne d’arrivée me permet quelques fantaisies dont des vues prises du dessus des voitures, ça change et comme j’aime le changement, j’en profite un maximum !
La journée passe vite et la course de 8h touche à sa fin, les pilotes sont épuisés et le drapeau à damier fait son entrée et c’est d’ailleurs la N°3 France Toner de chez Orhès qui franchira la ligne en première suivie de la N°19 Actua Red et de la N°1 Docs Machine de chez Orhès aussi .

pendant la course

numero 6

ambiance flamme

a fond dans le virage

freinage tardif

belle poursuite

paddock vu de la passerelle

la 3 vu du ciel

on est sérieux dans les voitures

mais on fait des blagues dans les structures

une interview

le damier est sorti

premier podium

le pere et le fils gagne

second podium

Encore quelques photos des podiums avec des pilotes enchantés, tout le monde se dit au revoir, il se fait tard et il est temps pour moi de rentrer en Bretagne.
Je vous donne rendez-vous dans un mois pour l’avant dernière manche de la saison 2013 à Navarra en Espagne avec deux idées en tête, ne pas avoir un déluge de pluie comme l’an passé et savoir si la N°6 des Dalavalle SAMBMS de chez Orhès restera en tête du championnat ou non.

c'est qui le meilleur ?

0 notes + Add comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.