Maine Uke Festiv’Halles

Maine Uke Festiv’Halles

3ème édition du festival ukulélé de Saint-Denis-d’Anjou

C’est en ce week-end de Pentecôte qu’a eu lieu la troisième édition du Maine Uke Festiv’halles dans la petite commune de Saint-Denis-d’Anjou qui se situe en Mayenne. Nous avions loupé la seconde édition avec Maxime (mon acolyte de ukulélé) et nous étions tels deux gamins surexcités à la veille de Noël rien que de penser qu’on serait présent cette année ! Hop nous voilà sur place après 2h30 sous une chaleur écrasante et 28° à 19h. Ça change totalement des trombes d’eau et du temps apocalyptique qu’on avait subi lors de la première édition !! La tente est montée, on rencontre Christophe (encore un), Ukuléléiste parisien fort sympathique venu lui aussi à cette grande messe pour participer avec son groupe du moment “Boeuf Surprise” aux diverses scènes ouvertes organisées tout au long de ce week-end. Je ne pouvais pas partir sans prendre un boîtier photo afin de vous ramener un petit reportage.

De notre côté, ça sera presque un week-end studieux car Max et moi enchaineront les diverses Middle et Master Classes afin d’améliorer notre technique de jeu et de rythme. Nous remercions au passage Jean-Pierre Godard pour la Master sur le rythme main droite, Adrien Monnier pour sa Middle sur le picking, Gilles Le Gat pour la Master sur le Rythme et le biker/skater Cyril Keller membre du groupe Les Music Makers pour sa Master sur la rythmique Blues.

Pour la petite histoire, Les Music Makers utilisent de petits instruments tout simplement parce qu’ils les trimballent derrière eux sur leur Harley !! Je crois même qu’il s’agit du seul groupe faisant ça…On participe également à la parade mise en place par Le VOUS qui consiste à traverser la commune à pied tout en jouant des morceaux afin d’animer le village.

Il y a quatre ans le groupe star était les fameux Ukulele Orchestra Of Great Britain, cette année nous avons eu le droit d’écouter (sans prendre de photo afin d’en profiter pleinement) les Churchfitters à la musique irlandaise très inspirée et aux instruments un peu fous imaginés par Boris Lebret, le guitariste/contrebassiste du groupe. Rien que son Mercedes Benzouki surprend au son et la vue. Imaginez deux enjoliveurs de Mercedes-Benz monté ensemble avec micro, manche de basse, et 10 cordes !! Oui, oui 10 cordes : 4 cordes de basse et les six cordes de guitare le tout en double corde pour un son des plus surprenant.

C’est un peu l’effervescence dans la commune, même si je trouve qu’il y a moins de pratiquants qu’à la première édition. Ce qui n’empêche pas de revoir les inconditionnels avec grand plaisir et de parler uke à tout va. Hop on fait un tour dans la ruelle des revendeurs et luthiers et là, déception… Seulement trois luthiers avec François Monnier, Bruno Torres et Dominique Chevalier ont fait le déplacement sur les cinq annoncés et même pas un seul revendeur. Mais pourquoi donc ???

Je ne cache pas ma tristesse, pas de stand de vente d’instruments à tarif raisonnable, pas d’accessoires ni goodies, juste les trois luthiers présentant de magnifiques instruments en bois massif à des tarifs bien trop élevés qui feraient que vous seriez obligé de vous pacser avec votre banquier ! Messieurs les organisateurs, ok pour avoir des luthiers parce que leur savoir-faire est mis en avant et les instruments sont sublimes mais pensez à faire venir des revendeurs comme la première édition (je me souviens de Ukebox et Juste Cordes et d’un revendeur de goodies) en sachant que tout ce petit monde peut largement cohabiter. Il n’y a pas beaucoup de revendeurs spécialisés dans le ukulélé en France alors je trouve dommage de s’en passer pendant un festival. Peut-être que les dates ne collaient pas et là, je comprendrais mais rien qu’un seul revendeur aurait pu être présent et plaire au plus grand nombre. Je souhaite qu’il y ait un vrai village ukulélé lors de la 4ème édition.

Nous passons malgré tout un très bon moment à écouter tout le monde, à échanger sur nos compos ou covers. Les scènes ouvertes sont sonorisées, c’est génial et l’ingé son Benjamin Aubry assure un travail énorme pendant les deux jours ! Cette année, les inscriptions se faisaient via internet, pourquoi pas mais j’aurai aimé également pouvoir m’inscrire à une scène ouverte sur le principe de libre participation, quitte à en monter une troisième scène rien que pour ça. Je ne fais pas mon ronchon, juste que ce n’est pas facile de s’inscrire à une scène ouverte de cette façon lorsqu’on fait quasiment toutes les Master Classes. Là encore messieurs les organisateurs, si vous me lisez, merci de laisser une scène ouverte prévue aux inscriptions libres même en acoustique. Ce n’est bien sûr que des petits détails car je vous assure que l’organisation est vraiment au top !

Pas de scène sonorisée, pas grave car on improvisera un petit concert acoustique en compagnie de Julie de l’UBU, Fawkes, Max et moi-même pour le plus grand plaisir des clients du bar éphémère. Jean-Pierre Godard et sa petite troupe finiront même par nous rejoindre sur un célèbre morceau de Soldat-Louis.

Les concerts de la journée de dimanche s’enchaînent avec l’UBU, le BOUP, Songcatcher, l’ami Fawkes et le VOUS. Nous aurons l’honneur de rejoindre Fawkes sur scène afin de l’accompagner sur un de ses morceaux. Une tombola avait été mis en place tout le long du week-end histoire de gagner des goodies et des ukulélés et c’est lors de la clôture du festival que le tirage au sort a permis à certains de repartir avec le sourire.

Voilà un excellent week-end se termine, nous avons déjà tous hâte de nous revoir pour la 4ème édition de ce fameux Maine Uke Festiv’Halles.

Pour finir, je tiens à remercier les organisateurs et les bénévoles pour la réussite de ce chouette petit festival ainsi que toutes les personnes venues des quatre coins de la France jouer du ukulélé sous le soleil de Mayenne !!

2 notes + Add comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.