Une journée avec le team n’RACE

Une journée avec le team n’RACE

Reportage photo sur le circuit Bugatti

Deux ans après mon départ de la Lamera Cup, mon ami pilote de longue date Didier Carrère-Gée m’annonce qu’il sera au Mans avec le team n’RACE lors d’une journée de roulage Prestige Racing gérée par Johan Medina. Le rendez-vous est pris et je me retrouve de nouveau sur la route du circuit Bugatti afin de rencontrer l’équipe composée du team manager Olivier Virolle, de Didier cité plus haut, des deux pilotes présents Pierre et Christophe ainsi que les mécaniciens. J’arrive enfin sur place, la Ligier LM P3 est dans le paddock pour les derniers réglages et tout le monde a hâte qu’elle prenne la piste. Cette voiture en impose, je découvre totalement cette magnifique machine et je suis impatient de la voir rouler parmi d’autres LM P3 mais aussi des JS 52 Evo 2, JS 51, des prototypes et la Morgan LM P2 du team SRT41 pilotée entre autre par Frédéric Sausset, premier pilote quadri amputé de l’histoire à participer aux prochains 24h du Mans. Un grand respect pour ce monsieur qui réalise une très grande aventure !

Les présentations avec le team sont faites, je sors le matériel photo et je commence gentiment à faire des vues d’ambiances sur circuit qui commençaient grandement à me manquer. Tout le monde s’affaire autour de la voiture N°93 pendant que Didier donne quelques conseils avant que Christophe monte en voiture.

n race

n race

n race

n race

C’est parti, Christophe le pilote est installé, la voiture est sortie pour son premier tour de piste. De mon côté, je reprends mes marques et je vais enfin pouvoir utiliser mes boitiers Fuji et le 55-200 en sport auto. Les autres équipes sortent également et font les derniers réglages avant leurs premiers tours de roues. Les monteurs grondent, les odeurs se font sentir et les voitures se présentent à la sortie de la ligne des stands.

n race

n race

n race

_XT19344

n race

Il faut savoir que le premier tour sert également à la vérification du nombre de décibels que les bolides produisent. Après plusieurs passages, des réglages sont à apporter sur la voiture pour qu’elle puisse repartir dans de bonne condition l’après-midi. Olivier et ses mécanos s’en occupent pendant que Didier analyse les courbes.

n race

n race

n race

n race

De mon côté, je m’éclate et je me rends compte que les X-E2 et X-T1 sur circuit ne se gèrent pas vraiment comme un reflex mais une fois les bons paramètres validés, ça devient plus simple. Il faut dire que je n’avais pas encore eu l’occasion de me confronter aux sports mécaniques depuis la revente de mon reflex et mon passage sur hybride. Finalement après une petite adaptation, je redécouvre les joies de la vitesse. Je continue mes photos de stand (n’ayant pas de chasuble, il m’est impossible de m’aventurer sur le circuit) et repérer dans les gradins les possibilités qui s’offriront à moi l’après-midi.

Pendant que les mécaniciens travaillent sur la voiture, Didier qui a pour rôle de coacher les pilotes et de les aider stratégiquement parlant, donne des conseils sur le passage de Christophe. C’est très intéressant et instructif de l’écouter expliquer les différentes phases de passage sur le circuit grâce à la vidéo embarquée à bord de l’auto.

n race

n race

n race

Après un bon repas, tout le monde se retrouve sur le circuit pour reprendre le roulage. Toutes les voitures sont sur la piste, Pierre s’installe au volant et tout ce petit monde enchaine les tours sous un beau soleil très agréable qui me fait penser que je ne regrette pas d’être sur place !

n race

n race

n race

n race

Maintenant que toutes les voitures roulent, j’en profite pour faire quelques photos des différentes équipes depuis la ligne des stands et des paddocks avant de m’attaquer aux choses sérieuses.

js 52 evo 2

pilote

js 51

n race

lm p3

js 52 evo 2

Je m’éclate dans les gradins pour changer d’angle de vue puis je termine un peu plus loin sur une passerelle afin de photographier les voitures dans la chicane. Après un bel après-midi, il est déjà temps pour moi de quitter nos amis de n’RACE et de rentrer au bercail avec un grand sourire et des clichés plein la tête.

frederic sausset

lm p3

morgan lm p2

lm p3

n race

J’aurais pris énormément de plaisir à photographier de nouveau sur circuit, je tiens d’ailleurs à remercier Didier Carrère-Gée, Olivier Virolle et le team n’RACE de m’avoir permis d’être à leurs côtés pendant cette formidable journée. Je ne vous cache pas l’envie de remettre ça dès que possible !

5 notes + Add comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.